Règlement des études 

À propos de la formation

Les formations Éstiam (École supérieure des technologies de l’information appliquées aux métiers) ont pour objectif de former de futurs cadres ayant lensemble des compétences nécessaires afin davoir lentière responsabilité de la conduite de projets informatiques étendus ou complexes. 

À ce titre, ils ont une expertise technique, technologique et la maitrise des concepts en architecture, applications, système, réseau et sécurité informatiques. 

Ils ont développé des capacités danalyse et de résolution de problèmes complexes ainsi qu’un bon sens relationnel et managérial afin de gérer des équipes. 

Enfin, ils appréhendent lenvironnement dune organisation et la gestion de ses niveaux de services afin de garantir le niveau de satisfaction le plus élevé. 

Ils occupent des postes à forte autonomie et responsabilité. Ils sont placés en règle générale sous la direction dun Directeur informatique, Directeur des systèmes dinformation ou directement sous celle des responsables de lorganisation. 

Leur responsabilité est transversale sur les différents projets quils engagent. 

La formation est organisée sur 5années de formation post-bac 

Les groupes sont nommés E1 à E5 en fonction de lannée de formation éponyme. 

En fin de 3ème année, les études au sein de l’école Éstiam permettent de préparer le titre enregistré au RNCP niveau 6 (Bac+3) d'Administrateur des Systèmes d'Informations SUP DE VINCI.

En fin de 5ème année, les études au sein de l’école Éstiam permettent de préparer le titre enregistré au RNCP niveau 7 (Bac+5) de Manager de Projets ECEMA, spécialisation informatique.

Dispositif de validation d'une année de formation 
À PROPOS DU DISPOSITIF ECTS

Le dispositif ECTS (European credits transfer system) a été créé en 1988 par lUnion européenne.  

Ce dispositif est un système de points sappliquant à la formation et ayant pour but de faciliter la lecture et la comparaison des programmes détudes des différents pays européens. Il permet dattribuer des points à toutes les composantes dun programme détudes en se fondant sur la charge de travail à réaliser par lapprenant. Il offre ainsi une meilleure lisibilité européenne des programmes détudes nationaux, et constitue par ce moyen un outil facilitant la mobilité dun pays à lautre et dun établissement à lautre.

En France, un an détude est représenté par 60crédits, soit entre 1.500 et 1.800heures de travail. Un crédit correspond donc à un volume de travail apprenant denviron 25 à 30heures. Les crédits ne sont accordés quaux apprenants réussissant leurs examens.

Lobtention de crédits ne se fait pas de manière partielle, soit lapprenant obtient lensemble des crédits rattachés à un module donné, soit aucun crédit.

VALIDATION D'UN CYCLE ET D'UNE ANNÉE DE FORMATION

Une année de formation est composée dun ensemble de modules liés indépendamment les uns des autres à un ensemble de connaissances et de compétences. 

Chaque module est composé: 

          • Denseignements dispensés sous forme de cours ou bien de projets réalisés de manière guidée ou bien en autonomie. 
          • Dévaluations pouvant prendre différentes formes (QCM, projets, TP, etc.) 
          • Chaque module se voit attribuer une somme de crédits ECTS 
          • 70 points de crédits ECTS sont accumulables par année de formation. 

La validation d’une année répond à plusieurs critères :

  • Une année est validée si un apprenant obtient 60 crédits ECTS sur une année ou s'il fait l’objet d’un contrat pédagogique : si un apprenant n’a pas atteint les 60 crédits nécessaires à la validation d'une année, la Direction Académique pourra former une commission pédagogique qui pourra éventuellement lui proposer un contrat pédagogique, à sa discrétion. Ce contrat impliquera l’obtention des crédits manquants dès l’année suivante.
  • La réalisation d’un stage et la soutenance associée en E1 et E2 est obligatoire pour le passage en année supérieure. De même certaines matières doivent obligatoirement être validées pour permettre un passage en classe supérieure (notamment les cours et certifications Ciscohackathons, Business English, mémoire et soutenance de 3ème année et de 5ème année).
  • Au-delà de 60 crédits ECTS, les crédits surnuméraires à une année pourront être utilisés pour compenser des crédits manquants au titre des années précédentes uniquement.

Pour valider la deuxième d’étude, un apprenant devra avoir cumulé 120 crédits ECTS ainsi que les matières qui doivent obligatoirement être validées : certification Cisco CCNA et Stage.

Pour valider la troisième année d’étude, un apprenant devra avoir cumulé 180 crédits ECTS ainsi que les matières qui doivent obligatoirement être validées : notamment hackathons, Business English, mémoire et soutenance de 3ème année.

Pour valider la quatrième année d’étude, un apprenant devra avoir cumulé 240 crédits ECTS ainsi que les matières qui doivent obligatoirement être validées : notamment hackathons, Business English, soutenance de 4ème année.​

Pour valider la cinquième année d’étude, un apprenant devra avoir cumulé 300 crédits ECTS ainsi que les matières qui doivent obligatoirement être validées : notamment hackathons, Business English, mémoire et soutenance de 5ème année. 

Dans le cas d’un apprenant intégrant en admission parallèle les classes de E2, E3, ou E4, il se verra dans ce cas attribuer des crédits ECTS selon le barême suivant : 

        • intégration en E2 : attribution de 60 crédits ECTS en début d’année, l'apprenant devra donc valider 120 crédit ECTS au cours ses 2 années d’études (E2 et E3) à l’Éstiam pour valider son titre d'Administrateur des Systèmes d'Informations SUP DE VINCI de niveau 6 (Bac+3), ou devra donc valider 240 crédit ECTS au cours ses 4 années d’études (E2, E3, E4 et E5) à l’Éstiam pour valider son titre de Manager de Projets ECEMA de niveau 7 (Bac+5), 
        • intégration en E3 : attribution de 120 crédits ECTS en début d’année, l'apprenant devra donc valider 60 crédit ECTS au cours son année d’études (E3) à l’Éstiam pour valider son titre d'Administrateur des Systèmes d'Informations SUP DE VINCI de niveau 6 (Bac+3), ou devra donc valider 180 crédit ECTS au cours ses 3 années d’études (E3, E4 et E5) à l’Éstiam pour valider son titre de Manager de Projets ECEMA de niveau 7 (Bac+5), 
        • intégration en E4 : attribution de 180 crédits ECTS en début d’année, l'apprenant devra donc valider 120 crédit ECTS au cours ses 2 années d’études (E4 et E5) à l’Éstiam pour valider son titre de Manager de Projets ECEMA de niveau 7 (Bac+5). 

DISPOSITIF D’ÉVALUATION DES CONNAISSANCES ET DES  COMPÉTENCES 

Pour chaque module, une combinaison de différents types d’évaluation est définie. 

Lobtention des crédits liés à chaque module est effectuée en faisant la moyenne des évaluations de ces derniers et pour laquelle une moyenne minimale de 10/20 doit être obtenue.

Dans le cas où une note serait inférieure à 7/20 ou si la moyenne obtenue serait inférieure à 10/20, l’apprenant doit dans ce cas repasser un rattrapage pour l’évaluation concernée.

Les différents types dévaluation pouvant être utilisés sont des:

      • Questions à choix multiples, 
      • Travaux pratiques, 
      • Projets, 
      • Soutenances. 

Le choix des modalités et du coefficient attribué à chaque évaluation se fait par module. 

Par ailleurs, le savoir-être des apprenants est évalué pendant chacun des modules sous la forme de cinq métriques : 

      • Assiduité 
      • Ponctualité 
      • Comportement
      • Implication  
      • Participation 

De ces cinq métriques est calculée pour chaque module une note qui intervient en bonus ou en malus de la note globale (note des évaluations coefficient4, note de savoir-être coefficient 1). 

Les notes aux évaluations sont attribuées aux apprenants et publiées sur le portail académique Éstiam. 

La date du rendu des notes marque le départ d’une période de 7jours calendaires pendant laquelle la note peut être contestée en adressant un e-mail à la direction académique (academique@estiam.com). 

Passé ce délai, aucune réclamation ne sera acceptée. 

RÈGLES GÉNÉRALES APPLIQUÉES AUX  ÉVALUATIONS 

Les apprenants ne sont pas autorisés à sabsenter pendant les évaluations. Ils doivent faire preuve d’une parfaite ponctualité, tout retard étant sanctionné d’un 0 à l’évaluation. 

Les apprenants ne peuvent conserver près deux que les documents ou supports autorisés. Tout autre élément non autorisé est par défaut interdit et pourra constituer une fraude. 

Un apprenant surpris à tricher se voit automatiquement appliquer la note de 0 sans aucune possibilité de rattrapage. 

En cas de récidive, lapprenant sexpose aux sanctions les plus graves (voir chapitre Conseil de discipline). 

RATTRAPAGE

Dans le cas où une note serait inférieure à 7/20 ou si la moyenne obtenue à un module serait inférieure à 10/20, lapprenant doit dans ce cas repasser un examen de rattrapage pour lévaluation concernée.

Différentes sessions de rattrapages sont organisées pendant l’année, l’apprenant a droit à un rattrapage par module pendant l’année en cours.

Un rattrapage est autorisé dans la limite d'un délai de 5 ans. Un rattrapage n'est proposé cependant que sur le programme de l'année scolaire en cours. 

Enfin, la note de rattrapage est plafonnée à 10/20.


Comportement général de l’apprenant
ASSIDUITÉ ET RESPECT DESHORAIRES 

La présence en cours est obligatoire, quil sagisse de sessions de cours ou de travaux pratiques. 

Dans le cas dune absence, un justificatif doit impérativement être présenté à ladministration de létablissement dans les 48heures. Ce justificatif devra être conforme au droit du Travail dans le cas d’un apprenant en contrat d’alternance (contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage) au sein d’une entreprise d’accueil (arrêt maladie...). 

Une absence non justifiée peut donner lieu à un Conseil de discipline. 

Chaque apprenant doit faire preuve de ponctualité et se doit de respecter strictement les horaires de cours inscrits au planning. En cas de retard, pour quelque raison que ce soit, lenseignant peut accepter ou refuser lentrée de lapprenant dans son cours. 

Tous les apprenants doivent respecter les horaires de cours, qui sont: 

  • Pour les E1 et E2: 10h-13h puis 14h-17h pour le campus de Paris,
  • Pour les E3, E4 et E5: 9h30-13h puis 14h-17h30 pour le campus de Paris.

Pour chaque demi-journée, des pauses de 15minutes sont effectuées à 11h30 et 15h30. 

Les apprenants ne sont pas autorisés à quitter l’établissement pendant les heures de cours sauf si la personne a fourni un justificatif ou a obtenu une autorisation écrite de l’administration de son campus au préalable. Dans tous les cas, l’apprenant doit se manifester afin que l’administration soit informée et donne son accord préalable. 

Dans le cas dun apprenant en alternance, ce dernier doit informer son entreprise de tout absence ou retard, en mettant en copie l’administration d’Éstiam, cette absence ou ce retard pouvant entrainer une réduction de salaire. Toute demande dabsence anticipée doit également être validée par lentreprise et par l’administration de l’école. 

L’apprenant devra consulter quodiennement pendant les jours ouvrables les outils de communication de l’école Éstiam vers les apprenants (notamment sa messagerie électronique @estiam.com, son espace de classe virtuelle sur Microsoft Teams, ou tout autres outils qui serait utilisé par l’école à l’avenir) afin d’être tenu au courant des dernières informations concernant son planning, ses notes ou tout autre sujet lié à ses études. 

SAVOIR-ÊTRE

Un comportement professionnel et respectueux est attendu de chaque apprenant.

En classe, l’apprenant doit être focalisé sur sa formation et s’abstenir de tout comportement pouvant perturber le cours (bavardages, téléphone portable, jeux, etc.).

Un apprenant devra, de par son comportement au sein de l’Éstiam, faire montre des valeurs promulguées par l’école :  respect, civilité, tolérance, professionnalisme. Son comportement ne devra pas desservir l'image de l'Éstiam.

Enfin, une tenue vestimentaire adaptée est demandée au sein de l’établissement. Cette tenue devra être propre et décente, compatible avec les législations en vigueur sur l’hygiène et la sécurité et ne pas nuire à l'image professionnalisante de l'école. A minima, l’Éstiam formant des professionnels, les codes vestimentaires des entreprises qui accueillent des apprenants s'appliquent à ceux-ci au sein de l'Éstiam.


Conseil de discipline 

Le conseil de discipline dÉstiam est compétent pour statuer sur les manquements aux règlements Éstiam et pour prononcer à lencontre des apprenants fautifs les sanctions correspondantes et répertoriées ci-après. 

Un conseil de discipline peut être provoqué à tout moment, notamment suite à un incident provoqué par un ou plusieurs apprenants, par léquipe administrative d’Éstiam. 

COMPOSITION DU CONSEIL DE  DISCIPLINE 

Le conseil de discipline pourra être composé des personnes suivantes: 

  • Lautorité ayant provoqué le conseil de discipline et/ou un représentant de ladministration d’Éstiam, 
  • Le ou les apprenants concernés, 
  • Le cas échéant, toute personne que lautorité ayant provoqué le conseil estime nécessaire. 
  • Les délégués de la classe si le ou les apprenants le souhaitent. 

Lautorité à lorigine du Conseil de discipline doit envoyer un e-mail aux apprenants visés par la procédure disciplinaire en précisant les faits qui sont reprochés ainsi que les sanctions encourues avec, le cas échéant la date, lheure et le lieu du Conseil de discipline. 

Labsence dune ou plusieurs personnes régulièrement convoquées au Conseil de discipline vaudra accord sur les faits reprochés, leur seul recours alors étant la procédure dappel. 

Si les faits sont suffisamment graves pour le justifier, une mesure conservatoire préalable dans lattente de la décision du Conseil de discipline peut être prise (exemple: exclusion temporaire dun cours ou de l’établissement Éstiam). 

Au cours du Conseil de discipline, le ou les apprenants concernés peuvent apporter leurs explications et assurer leur défense. 

Lautorité qui organise le Conseil doit entendre ces explications avant de clôturer les débats pour passer à la délibération qui verra ou non prononcer des sanctions contre les intéressés. Cette dernière doit être communiquée dans un délai de 15jours ouvrés par lautorité organisatrice. 

RESPECT DE PRINCIPES FONDAMENTAUX EN CAS DE  SANCTIONS 

Les sanctions doivent respecter les principes suivants: 

  • Légalité: elles doivent être définies dans le respect des règlements Éstiam et correspondre aux fautes commises, 
  • Équité: les apprenants concernés doivent pouvoir sexprimer pendant une durée équivalente, 
  • Proportionnalité: la sanction doit être proportionnelle à la faute commise,
  • Individualisation: dans le cas dincident commis par plusieurs apprenants, la sanction doit être individualisée pour tenir compte déventuelles circonstances atténuantes ou aggravantes. 

Dans un délai maximum de 15jours ouvrés après la tenue du Conseil de discipline, lautorité organisatrice doit communiquer par tout moyen écrit à sa convenance (notamment e-mail, SMS, courrier...) sa décision motivée à lapprenant concerné et simultanément doit informer la Direction académique, la Direction générale et la Présidence d’Éstiam en consignant un rappel des faits reprochés, un rappel des arguments évoqués en séance par lapprenant concerné avant dexposer ses conclusions. 

PROCÉDURE D’ APPEL

Toute décision prononcée par le Conseil de discipline peut être contestée par écrit dans un délai de 5jours ouvrés auprès de la Direction générale ou de la Présidence d’Éstiam. Passé ce délai, la décision est réputée définitive et lapprenant est considéré lavoir acceptée en létat. 

Dans un délai de 30jours ouvrés à partir de la date de réception du recours en appel, le service saisi statue sur la légalité, léquité, la proportionnalité et lindividualisation de la sanction et des mesures prises par lautorité ayant provoqué le Conseil. Il rassemble si nécessaire des éléments complémentaires à ceux figurant dans le compte-rendu accompagnant la décision communiquée. Il transmet enfin par écrit sa décision définitive au requérant (e-mail ou courrier postal) et à lautorité à lorigine du Conseil. 

SANCTIONS POSSIBLES

Les sanctions pouvant être prononcées à lencontre des apprenants sont notamment: 

          • Avertissement, 
          • Des travaux complémentaires à réaliser, 
          • Interdictions de rattrapages,
          • Exclusion temporaire, 
          • Exclusion définitive.