Portrait de Mohamed Reda BENLAKEHAL, Alumnus éstiam promo 2020 et Développeur full stack chez 42c

Image





"Le 42c Lab est également un point positif car derrière le 42c Lab, il y a éstiam et 42c. Il y a toujours des offres qui sont ouvertes pour les étudiants. C’est un plus qu’on ne trouve pas dans les autres écoles. L’éstiam met d’ailleurs à disposition des étudiants pour participer aux projets clients.  L’infrastructure de 42c Lab est connue des étudiants car ils l’utilisent pour leur projet pédagogique tout au long de l’année."

 

Mohamed REDA BENLAKEHAL

Mohamed Reda BENLAKEHAL, alumnus éstiam promo 2020, nous en dit plus sur son parcours à l’éstiam, sa carrière chez 42c et évoque un hackathon qui l’a marqué.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Mohamed Réda BENLAKEHAL,  je suis Développeur full stack chez 42c et fraîchement diplômé de l’éstiam promo 2021 où j’ai suivi la spécialité développement web et mobile.

Décris tes missions, ton poste et ton entreprise

J’exerce au sein de 42c, entreprise de conseil et d’ingénierie et plus particulièrement dans le 42c Lab, son laboratoire d’innovations technologiques. L’équipe du 42c Lab compte une dizaine de permanents dont des alternants issus de l’éstiam.

Je travaille sur différents projets utilisant les technologies modernes de développement (React.js, Next.js, Angular, Node.js, NestJS…). Je crée et déploie des applications web pour des clients dans les secteurs Média, Banque et Assurance. Mon travail consiste à implémenter et optimiser des nouvelles fonctionnalités déjà existantes. Je corrige également les « bugs » quand il y en a.

Mon travail ne s’arrête pas là puisque que je rédige les documents des projets et on me donne la possibilité d’être force de proposition. Je ne suis pas qu’un simple exécutant. J’innove et propose des nouvelles méthodes de travail. 

42c est une entreprise où je continue de grandir.

Peux-tu nous parler des projets sur lesquels tu as travaillé ?

Au sein du 42c Lab, j’ai appris à utiliser beaucoup de technologies. Il y a de vrais utilisateurs, des vraies entreprises, on fait des points d’avancement de projets régulièrement avec mon équipe, on fait des propositions aux clients et on leur suggère des solutions. Mon premier projet chez 42c était la mise en place de la plateforme d’admission de l’éstiam. J’ai également travaillé sur le projet Orlimmo, une plateforme pour gérer des documents liés à la location immobilière.

Le projet sur lequel j’ai aimé m’investir c’est celui de France Médias Monde (le groupe qui réunit entre autres France 24, la chaîne d’information continue en français, en anglais, en arabe et en espagnol et RFI, la radio mondiale en français et 15 autres langues). Je leur ai mis en place un outil qui permet de visualiser des logs (des fichiers textes) pour lequel j’ai choisi les technologies à utiliser (NestJS). Il a fallu récupérer des données pour les enregistrer dans une base SQL et les afficher sur une interface utilisateur.

Pourquoi avoir choisi l’éstiam ?

Mon choix s'est vite orienté vers l’éstiam d’une part pour sa bonne réputation et son niveau d'enseignement permettant une bonne acquisition des connaissances et d’autre part pour la qualité de ses diplômes qui sont très bien appréciés dans les milieux professionnels. Mon choix a été renforcé par le mode d’enseignement adopté par l’école qui fait appel à des professeurs issus du monde de l’entreprise ce qui garantit de mener une formation à bon escient.

Ce que j’ai aussi apprécié c’est que l’équipe admission aide vraiment les étudiants à trouver une alternance, ils encadrent les étudiants et leur proposent des coachings pour retravailler leur CV, leur lettre de motivation ou encore leur entretien d’embauche. Le 42c Lab est également un point positif car derrière le 42c Lab, il y a éstiam et 42c. Il y a toujours des offres qui sont ouvertes pour les étudiants. C’est un plus qu’on ne trouve pas dans les autres écoles. L’éstiam met d’ailleurs à disposition des étudiants pour participer aux projets clients.  L’infrastructure de 42c Lab est connue des étudiants car ils l’utilisent pour leur projet pédagogique tout au long de l’année.

Quel est ton meilleur souvenir à l’éstiam ?

J’ai beaucoup de bons souvenirs mais le meilleur c’est peut-être le projet que j’ai mené durant le dernier hackathon. Avec mon équipe, nous avons travaillé sur une application qui permet de mettre en place des événements sportifs / e-sport entre les employés dans les entreprises. Encore aujourd’hui nous aimerions mettre en place ce projet avec mes camarades.

De manière générale, je garde de très bon souvenir à l’éstiam, j’y ai rencontré des gens qui sont aujourd’hui mes meilleurs amis. 

Image