Portrait de Laye Mory KEITA, Alumnus Éstiam 2019 et Ingénieur études et développement BI chez Stelliant

Image








"Je voulais appliquer ce que j’apprenais en entreprise et m’impliquer davantage.

L’Éstiam proposait exactement ce que je recherchais : la possibilité d’apprendre encore plus et surtout de mettre en pratique cet enseignement en alternance."

laye mory keita

Laye Mory KEITA, alumnus Éstiam promo 2019, nous en dit plus sur son parcours à l’Éstiam, sa carrière chez Stelliant et évoque l’ambiance de l’école et sa participation aux hackathons comme deux de ses meilleurs souvenirs. 

Peux-tu te présenter ? 

LMK : Je suis Keita Laye Mory, promo 2019, j’ai suivi le cursus métier Digital Media / Big Data & BI. J’ai effectué mon alternance chez Stelliant, une compagnie d’assurance. Ils envoient principalement sur le terrain des experts pour les assureurs, ils s’occupent de l’expertise et de la gestion des sinistres (dégât des eaux ou de grande envergure). Aujourd’hui je suis toujours dans cette entreprise en CDI en tant qu’Ingénieur études et développement BI. Mon travail est d’exploiter les données disponibles générées par l’activité et qui sont remontées via nos experts avec des outils de BI et des ETL. L’objectif est de permettre à l’entreprise d’utiliser ces données pour accroitre les performances et faciliter le travail sur le terrain.

Pourquoi avoir choisi l’Éstiam ?

LMK : J’avais déjà un Master à la Fac mais je voulais avoir un plus gros bagage pour intégrer le monde professionnel. Je voulais appliquer ce que j’apprenais en entreprise et m’impliquer davantage. L’Éstiam proposait exactement ce que je recherchais : la possibilité d’apprendre encore plus et surtout de mettre en pratique cet enseignement en alternance.

Raconte-nous un souvenir fort à l’Éstiam

LMK : J’ai beaucoup aimé participer à deux hackathons durant mes études à l’Éstiam. Cela m’a permis de faire des rencontres et de travailler sur de vrais projets. J’ai pu travailler en équipe et imaginer des nouveaux concepts durant une semaine. Nous avons réfléchi pour le compte de grandes entreprises notamment avec la Société du Grand Paris et Ile-de-France Mobilités. J’ai beaucoup de souvenir ici, il y avait une bonne ambiance à l’Éstiam. C’était des conditions idéales.